Cichlidé de Bolivie

Mikrogeophagus altispinosus

Sommaire


Présentation

Nom scientifique : Mikrogeophagus altispinosus

Famille : Cichlidés

Taille : 10 cm pour les mâles un peu moins pour les femelles

Origine : Amérique du sud, et plus particulièrement en Bolivie, on le rencontre dans différents biotopes, rivières, lacs, et même des mares. Il est souvent récolté dans le rio mamoré et le rio guaporé

pH : entre 6 et 7.5

GH : 0 à 10

Température : 24 à 28°

Description

Zoom sur image
Zoom sur image

Dès le premier coup d’œil ce poisson ne peut vous laisser indifférent, le corps légèrement élevé et trapu lui donne un aspect robuste, et il l'est ...

La couleur dominante est le beige clair, la gorge est orangée de la lèvre inférieure jusqu'aux nageoires pelviennes . Une barre verticale noire passe par l’œil tout comme son proche cousin Microgéophagus ramirezi, la première épine dorsale souvent plus développée chez les mâles est également noire, les nageoires pelviennes et anale sont légèrement rouges avec des reflets bleutés, la caudale ainsi que la dorsale sont bordées de rouge.

On note aussi la présence d'une tâche noire au milieu du corps qui s'intensifie plus ou moins en fonction de son humeur, ou de ses joutes amoureuses, la remarque est également vraie pour l'orangé.

Le dimorphisme sexuel est quasi inexistant, le mâle est un peu plus grand que la femelle, et ses nageoires sont plus développées, il n'est pas rare de voir des mâles dominés restés de petites tailles et ressemblants comme deux gouttes d'eau à une femelle.

C'est un poisson qui dans de bonne condition de maintenance, peut vivre très vieux, il n'est pas rare qu'il dépasse 10 ans, en moyenne il faut compter entre 6 et 8 ans.

Maintenance

Cichlidé de Bolivie en sécurité sous les plantes

C'est un poisson très calme, les relations extra-spécifiques sont excellentes, ce qui implique de ne lui adjoindre que des espèces au caractère similaire, il vaut mieux éviter l'association avec des Cichlidés de taille plus importante, excepté le Discus, (dans ce cas, il faudra veiller à trouver un bon compromis pour la température), en contre partie il peut très bien vivre en bonne harmonie avec d'autre cichlidés nains, si le bac le permet évidemment.

Les relations intra-spécifique sont parfois tendues, il est cependant possible de maintenir plusieurs spécimens ensemble, 5 à 6 (voir plus) dans des aquariums de plus grand volume 400 litres est un minimum, c'est d'ailleurs bien souvent dans ces conditions qu'ils se parent de ces plus beaux atouts. Il faut éviter de ne mettre que 3 spécimens ensemble, surtout si un couple se forme, le 3ème poisson finira très rapidement par être le souffre douleur des autres ce qui entraînera le décès de ce dernier.

Cependant la maintenance en couple est envisageable, l'aquarium d'un volume minimum de 120 litres devra privilégier la surface au sol plutôt que la hauteur. Effectivement la plupart de son temps l'altispinosa (c'est son surnom) reste près du sol et ne va que très rarement à la surface du bac, une cuve d'1m de longueur par 40cm de large est un bon compromis pour un couple, la hauteur est secondaire sans pour autant descendre sous les 35cm.

Pour se plaire dans le bac, il est important qu'il s'y sente en sécurité. Pour cela tout est permis : enchevêtrement de bois, grotte, plantes seront autant de cachettes qui lui permettront de se mettre à l'abri en cas de danger. Il est rare qu'il se cantonne à un endroit du bac, il est certes paisible, mais pas inerte... Tous les petits poissons du type characidés, les Corydoras, ainsi que les Loricariidés feront de parfaits compagnons et annihileront son stress.

Attention.png Le volume minimum pour les maintenir dans de bonnes conditions est de 120 litres pour un couple et 400 litres pour un groupe.


Nourriture

C'est simple il mange de tout, nourriture congelée, flocons etc...

Pensez à varier les repas et de ne pas distribuer en trop grande quantité, sous peine de le voir prendre de l'embonpoint.

Le must reste comme pour tous autres poissons la nourriture vivante, il en raffole et qui plus est, c'est excellent pour leur santé.

Reproduction

Très facile à obtenir. Le paramètre essentiel est la dureté, un GH entre 4 et 6 semble optimum, le pH, souvent soumis à discussion, est secondaire, une fourchette très large entre 6.5 et 7.5 est possible, il apparait toutefois qu’une faible dureté, un pH neutre et une température de 26C° sont parfaits pour tenter l’aventure.

Quel plaisir tout d’abord d’observer les parades nuptiales, frétillant tour à tour de tout leur corps, le couple préparera son site de ponte en creusant une petite cuvette dans le sol. La femelle viendra y déposer ses œufs tandis que le mâle les fécondera, ce petit manège est un régal pour les yeux, à la fin on peut dénombrer jusqu'à 150 œufs (pour un couple mature). La ponte terminée ils vont désormais se consacrer à la surveillance, dès lors, attention aux autres poissons de l’aquarium qui seront chassés, parfois un peu violemment, dès qu’ils s’approcheront de trop près.

Une fois les larves écloses les parents ne vont pas arrêter de les déplacer, pendant que l’un d’entre eux s’affaire à creuser une cuvette l’autre garde les petits, ils vont ainsi les bouger dans tout l’aquarium de cuvette en cuvette.

Durant cette période l’eau devra être irréprochable, pour le nourrissage, certainement la phase la plus délicate, l’idéal sont des oeufs d’artémias fraichement éclos, il est possible de les nourrir avec des aliments du commerce réservés aux alevins mais le pourcentage des jeunes qui survivront sera moins élevé et la croissance moins rapide.

Dernier point, la reproduction de ce poisson est possible en bac d’ensemble, mais bien souvent les larves seront happées par les autres habitants à ce moment là il faudra se résoudre à siphonner les larves et les placer dans une cuve annexe.

Liens

Vetofish-tip.png Vetofish : Atlas des poissons : Mikrogeophagus altispinosus
Wikipedia-logo.png Wikipedia : Les poissons du genre Mikrogeophagus spp.
Forum.pngAquatribu : Venez discuter du sujet « Cichlidé de Bolivie » sur notre forum ...